Article du 11 mars 2010 de Femonade traduit en français en respectant le style de l'auteure depuis son blog original : http://factcheckme.wordpress.com :

Men are "Sexual Beings", Right? Wrong.

cette fable est si usée et éculée qu'on pourrait s'en servir pour s'en moquer dans une pub pour la finale de la coupe américaine de football (et je pense qu'on devrait le faire. sérieusement). les hommes sont des êtres sexuels!!!11!!1!1 c'est la supposition de départ qu'on est toutes supposées gober et on y croit en plus. 

ils aiment tirer leur coup. ils veulent se procurer des trous, des vagins quoi. ils y pensent à chaque putain de seconde. c'est même comme si c'était ancré dans ce qui leur sert de disque dur.

oui, c'est tellement supposé être accepté par tout le monde que cela a même été expliqué. par la science ! maintenant la science peut "expliquer" l'origine de choses qui ne sont même pas réelles !

c'est vraiment... effrayant. 

et ça a aussi été hommexpliqué à mort, mais ça part d'une telle évidence qu'il n'y a même plus besoin de le faire remarquer, n'est-ce pas ?  mais quel indicateur remarquable de la compréhension populaire et à ras de terre de n'importe quel sujet : c'est ce que les petits frimeurs machos essayent d'hommexpliquer quand ils ont bu un coup de trop. ou pas.

faîtes marcher votre cervelle une seconde, si vous ne l'avez pas déjà fait, sur ce à quoi ressemblerait la sexualité des hommes s'ils n'obtenaient pas la sexualité PIV (penis dans le vagin) avec les femmes et ne pensaient pas qu'ils étaient en droit de l'avoir non plus. est-ce que les hommes feraient la queue pour s'amouser sexuellement avec les femmes, si cela n'impliquait pas de coller leurs bites à l'intérieur de nous ? 

est-ce que ce foutu passe-temps culturel qu'ils affectionnent d'aborder les femmes dans les bars existerait encore mais cette fois dans le but de nous donner du plaisir avec des godemichés ? ou encore mieux, afin d'illustrer ce que je veux dire, avec des vibromasseurs externes qui ne ressembleraient pas à des pénis ? est-ce qu'ils créeraient des jeux vidéos, des films et des publicités à la gloire de cette sexualité-là ? 

non, ils ne le feraient pas.

et leur intérêt est que ce soit seulement un certain type de porno qui nous dise tout ce qu'on a besoin de savoir.

la plupart des hommes ne visionnerait pas obsessionellement du porno qui n'afficherait que des femmes et d'horribles vibromasseurs externes, et aucune bite nulle part. ils ne passeraient pas un seul soir tout seul à nous regarder masser d'autres hommes avec des huiles essentielles, ou vous savez à nous regarder les pénétrer eux avec des choses. mais donner du plaisir anal aux hommes est pourtant un acte sexuel légitime également, et non incidemment, un acte que beaucoup, si ce n'est la plupart des hommes hétéros adorent. ils aiment foutrement bien se prendre quelque chose dans le cul ! eh oui, c'est la vérité.

donc la question demeure, comment se fait-il donc qu'avec tous ces différents actes sexuels qui sont à disposition et qui procurent beaucoup de plaisir sans exposer les filles et les femmes à des risques de grossesse et de maladies sexuellement transmissibles, et que les hommes eux-même aiment foutrement bien, comment se fait-il donc qu'il semblent aimer la pénétration du vagin par le pénis (PIV : penis in vagina) encore plus ?

pourquoi se sentiraient-ils "incomplets" et "déçus" sans cela ? et ce n'est pas une question de pure forme !

c'est parce qu'ils croient qu'ils tiennent là un putain de droit. voilà pourquoi !

et ça illustre toute la différence entre une préférence et un droit acquis, un privilège.

imaginez juste un truc simple, je me sentirais à la fois incomplète et déçue, insatisfaite, si par exemple j'avais à manger du poisson pané et des frites mais sans coleslow ni vinaigre de malt.

parce que c'est servi avec les poissons panés et les frites, que c'est gratuit, et que j'en veux merde !

c'est ma préférence. ma *forte* préférence même. et c'est même ainsi par principe, qu'en réalité ce soit important pour moi d'en avoir ou pas n'a pas d'importance.

alors si tu multiplies ces sensations très banales de déception et d'incomplétude par un milliard, je pense que nous serons très proches de savoir - et crois-moi que c'est là une horrible foutue découverte - comment fonctionnent réellement les hommes et quelle est la nature de cette opinion qu'ils ont d'être en droit d'exiger d'avoir à disposition des vagins à pénétrer.

et c'est évident aussi que les hommes pensent par ailleurs clairement à propos de la pénétration dans le vagin (PIV) que cela peut devenir le plat principal, mais ce qui est intéressant c'est que je n'arrive pas à trouver autre chose que cet exemple là qui permettrait une comparaison mettant en jeu une autre "préférence" dans la vie de tous les jours. Bien que je dois l'admettre, je ne suis pas en train de chercher très dur en ce moment, et toi ?

et donc objectivement, ma préférence pour le coleslow et pour le vinaigre de malt n'est foutrement pas en train de blesser quiconque. Le chou n'est pas une des causes et la cause unique de la fistule obstétrique, du diabète gestationnel, de la délivrance pénible prolongée, et il n'est pas connu pour provoquer maladie et mort. il n'a jamais donné le SIDA à personne. il n'est pas facteur direct de pauvreté ou de destruction de la carrière d'une personne.

et personne n'a jamais été battu ou tué à cause du vinaigre de malt, et il ne le sera jamais, merde.

non, les hommes ne sont pas les "êtres sexuels" qu'on veut nous faire croire, n'est-ce pas ? certainement pas plus que n'importe qui ici, et semble-t-il peut-être bien moins, si on examine la question honnêtement, vraiment bien moins que cela.

si les hommes étaient les "être sexuels" qu'ils clament être, ils seraient juste autant intéressés pas un massage ou par nous faire jouir à la place. (c'est exact, les fun-fems qui me lisent, j'ai bien dit "à la place" et pas "aussi"). ou par se fourrer des choses dans leurs culs.

toutes ces "autres choses" sont "sexuelles" après tout. alors merci de ne pas nous prendre pour des connes, parce que ça ne fait pas le moindre doute.

en réalité ces hommes prétendument sexuels n'en sont pas : ils sont simplement agressifs et croyant être dans leur droit, croyant bénéficier de prérogatives et de privilèges, et ils abusent au quotidien de filles et de femmes en exigeant le sexe PIV qui est problèmatique pour nous mais pas pour eux.

Il n'y a réellement aucune autre vérité de plus à comprendre que cela. et toutes les hommexplications du monde n'y changeront rien.